Accueil > Version française > Sécurité routière > Fiches thématiques > Les stupéfiants et les médicaments > Les stupéfiants et les médicaments

Les stupéfiants et les médicaments

Conduire en ayant pris des médicaments ou des stupéfiants (drogues) comporte des risques. Comme l’alcool, ces derniers diminuent la capacité de conduire multipliant les risques d’accident.

La part des accidentés ayant conduit sous l’influence d’un médicament représente environ 10 % des cas. Quant aux décès imputables à la prise de stupéfiants, on les estime à 220 par an sur l’ensemble du territoire national, la plus grande part des victimes ayant moins de 25 ans (source : securiteroutiere.equipement.gouv.fr).

La consommation conjointe d’alcool et de cannabis entraîne une accumulation des effets et une multiplication par 14 du risque d’être responsable d’un accident mortel (source : securiteroutiere.equipement.gouv.fr).

Si nous hiérarchisons distinctement la dangerosité des drogues et médicaments, reste que la prise de conscience des risques liés à leur utilisation dépend particulièrement de l’âge et des comportements de consommation. Ainsi, il apparaît qu’un français sur cinq a déjà essayé le cannabis. Que la majorité d’entre nous sommes des consommateurs habituels de drogues licites (alcool, cigarettes, …). De même, les hommes et plus particulièrement les jeunes adultes sont plus exposés à la consommation de drogues alors que les femmes le sont aux médicaments psychotropes.

Si notre société plébiscite les campagnes menées contre ces phénomènes d’addictions, n’en demeure pas moins que tout à chacun ignore les risques potentiels qu’entraîne la prise de stupéfiants ou de médicaments lors de la conduite.